• Après une longue absence ou j’étais et je suis encore sous la protection de Saint-Jérôme, (le Saint Patron des traducteurs).

     Avec l’arrivé des nouveaux migrants sur notre commune, en plus de ma mission sur l’accompagnement a l’intégration, il s’est rajouté une mission de traduction et d’interprétation pour venir en aide aux migrants et aussi a certains de nos partenaires, ce n’est pas facile de vouloir mener ces deux missions aux mieux possible que je peux, car traduire ne consiste pas juste a changer un mot par un autre mais aussi être a l’écoute, adapter ses mots aux enjeux du contextes, révéler l’autre en le mettant a sa juste valeur, l’aider  a communiquer, et aussi de tisser des liens de solidarité et d’entraide entres les cultures en favorisants les échanges entres elles.

    Je n’ai pas oubliés mes ateliers qui me sont très chères j’y suis toujours fidèle, je et je suis heureuse de vous recevoir dans ces ateliers qui sont toujours ouverts à tous, en collaboration avec Liliane, Sabine, Monique, Michèle.

    Pourquoi le choix de la cuisine comme lieu de d’activité

    En choisissant  la cuisine comme lieu d’accueil d’activités c’est d’abord parce que j’adore cuisiner pour moi la cuisine est le plus beaux des arts. C’est aussi mon outil de transmission par excellence. Les personnes peuvent s’exprimer réaliser et se réaliser échanger leurs savoirs- faires avec les autres, puis partager des moments conviviaux afin de déguster les repas qu’ils ont préparé ensemble. Ce choix n’est pas un simple hasard, mais c’est parce que le savoir et la saveur ont le même sens : le mot savoir vient du latin sapère ou avoir du gout ou avoir de la saveur, de la sagesse, ou utiliser le bon sens.

    Le mot saveur lui dérive du latin « sapor » : qui veut dire « gout, saveur ou avoir du goût, parfum, bon sens.

    Et pour que  mes activités ne soient pas seulement des actions juxtaposés, mais reliés les unes aux autres, j’ai utilisé les ateliers créativité en lien avec le tissage, la narration, les symbolique, le récit…. justement pour donner de la saveur au savoir, car un savoir sans saveur n’est qu’un savoir fade.

    Je suis souvent a la recherches de collaboratrices souple et ouvertes aux autres cultures, afin de découvrir et se découvrir ensemble.

     

     


    5 commentaires
  • Un magnifique gâteau fait par Thomas a l'occasion de la soirée de clôture des écrivains en résidence a Château-Arnoux


    2 commentaires
  • Gâteau fait par Thomas pâtissier a la retraite merci

    le beau gâteau d'anniversaire de Pierre


    6 commentaires
  • C la recette de Fatima a partager merci

    la recettes des Baghrirs crêpes marocaines aux milles trous

    Les Ingrédients (pour 8 personnes environs) 

    500 gr de semoule fine de blé dur, une bonne pincée de sel. De sel, 1 c a s  de levure fraîche du boulanger, 1 c a s de sucre en poudre et de l’eau tiède jusqu’à que ça face comme une pâte à crêpe.

    La Préparation:

    Dans un saladier mettre  la semoule, rajouter le sel, la levure et le sucre puis travaillez à l’aide d’un batteur électrique  5 minutes  recouvrir la pâte et laisser gonfler 15 à 20 minutes

    Verser une petite louche de pâte dans une poêle antiadhésive préchauffé (façon crêpes) sauf qu’il ne faut jamais mettre de l’huile  (cela empêche la formation des trous) laisser cuire sur feu moyen jusqu'à formation de trous sur toute la surface. Servir les crêpes chaudes accompagnées de miel, beurre.de sucre selon les goûts.

    Bon appétit

     


    4 commentaires
  • Repas Egyptien

    Repas Egyptien

    Repas Egyptien

    Repas Egyptien

    Merci a Walid et Fadi pour ce délicieux repas


    8 commentaires